Alternatives34

**Ceci est une ancienne révision du document !**

Benoit est paysan boulanger. Il fait pousser ses blés sur les terres qu'on veut bien lui louer (vers Sommières par exemple).

Ses farines sont produites à Vézenobres dans un moulin utilisant une meule en granit. Ce moulin, inventé par les frères Astrié, a la particularité de conserver de bonnes choses dans le grain : « La rotation de la meule amène progressivement le grain du centre vers la périphérie, d'abord en l'écrasant progressivement puis, les surfaces étant de plus en plus rapprochées et plus douces, les enveloppes non brisées glissent juste entre elles avant de sortir. Dans la même opération, toutes les substances libérées sont intimement mélangées, y compris le germe malgré sa consistance légèrement grasse et tenace. »

Deux qualités sont proposées :

1. Florence Aurore pure 1,40 € /kg La variété “Florence Aurore” est un blé dit de force, c'est à dire particulièrement adapté à la panification. Il aurait été sélectionné au milieu du 20è siècle, un peu avant la guerre 39-45 mais semble s'être répandu vers les années 60 (a vérifier).

2. Mélange blés anciens 1,50 € /kg Florence Aurore + Rouge de bordeaux + Touzelles La variété Rouge de Bordeaux est une variété panifiable qui semble s'être répandue vers la fin du 19è siècle à partir du Gers. Les touzelles sont les meilleurs blés panifiables historiquement cultivés dans le sud-est (plus ancienne trace écrite vers l'an 1040). Ils ont été relancés grâce à un paysan gardois et le concours de l'INRA de Clermont Ferrand.