Alternatives34

Compte-rendu de la réunion mensuelle du raar-es du 14/12

Présent⋅e⋅s : Sylvain, Pascal, Laura, Elodie, Florent, Béatrice, Teddy, Fabien, Laurent, Géro, Josette, William, Othmar, Laurent/Fantomas (quelques minutes en milieu de soirée).

Charmandises en cours

Chocolat : La commande m'a posé [Florent] quelques problèmes de trésorerie, les sommes engagées sont assez importantes, quelques paiements en retard et le fait d'avoir complété les commandes pour atteindre un multiple de trois (les conditionnements sont par trois et six) ont impliqué une avance d'argent conséquente.

→ Plusieurs solutions ont été envisagées : refuser toute commande qui n'a pas été payée à l'avance, demander aux gens de préciser à la commande, pour chaque charmandise, s'ils sont prêts à en prendre un petit peu plus ou, au contraire, un petit peu moins, histoire d'être plus souple pour atteindre les fameux multiples de trois. Bref, j'explore les pistes et je vous dis tout ça à la prochaine commande !

Loyer Scrupule : On a assez pour aider Scrupule en décembre et en janvier (et même un petit bout de février) ! Les contributions à la commande fonctionnent plutôt bien.

Pois cassés et lentilles : Sylvain voudrait passer le relais pour cette charmandise. Nous n'avons pas eu l'occasion de passer commande puisque les autres groupements d'achat du coin ont commandé sans nous inclure. Si on veut commander, il nous faudra donc prendre les frais de port à notre charge, solo… Il faut essayer de discuter avec les autres groupements pour éviter ça à l'avenir. Peut-être Sylvain et sa diplomatie avant de transmettre la charmandise ? ^^

Produits de Yohan (j'ai un doute pour l'orthographe !) : Sylvain reprend la charmandise (que gérait autrefois José). Ce sont des produits transformés du maraîchage, type crème de poivrons (que nous avons pu déguster), caviars d'aubergine, etc. Ils sont produits dans le minervois et c'est surtout la partie verger qui devrait être développée dans les prochaines années. Sylvain a déjà le stock chez lui, donc on peut commander à tout moment, mais il fera un rappel avant chaque réunion a priori.

Figues : Elles sont très bonnes, il y a eu entre 30 et 50g de moins par personne (car des figues étaient abîmées après transport). La commande était d'environ 20kg. 6-7€ de participation Scrupule.

Coordination agrumes

Gros gros point de la soirée ! Nous avons eu la visite d'Othmar qui nous a parlé des différents problèmes qu'il a rencontrés avec le raar-es (ou, en tous cas, avec les personnes qui ont commandé via le framacalc du raar-es) lors des commandes précédentes. La discussion a été riche, parfois délicate, mais productive. Je vais essayer d'en esquisser la trame (que les présent⋅e⋅s n'hésitent pas à y ajouter ce qui pourrait manquer).

Les doléances d'Othmar : plusieurs personnes ayant commandé via le framacalc du raar-es ne sont pas venues chercher leur commandes à Saint-Mathieur de Tréviers. D'autres sont venues pendant un créneau où aucun membre du raar-es n'était présent, aucune liste n'avait été communiquée à Othmar, il n'avait donc aucun moyen de savoir ou de vérifier ce qu'ils avaient commandé. Enfin, l'importante somme d'argent qui transite via ses comptes bancaires lui pose problème. Au final, alors qu'on lui avait annoncé que la coordination des commandes Galline Felici ne prendrait qu'environ deux demi-journées de travail, il en serait plutôt à au moins quatre journées (bien) pleines consacrées à la tâche.

À partir de ce constat, Othmar envisage deux possibilités : ou on trouve un moyen de faire en sorte que cette coordination ne lui demande réellement que deux demi-journées et il continuera à gérer ça bénévolement, ou bien ce n'est pas possible et ça demande vraiment plus de temps. Dans ce dernier cas, il veut bien continuer mais dans le cadre d'un structure légale (à créer et organiser) qui rémunérera son travail.

Nous lui avons répondu que nous étions confus et avions un peu honte des problèmes qu'il avait rencontrés mais que l'idée d'ajouter un intermédiaire légal (et rémunéré) entre nous et Galline Felici va à l'encontre du concept même du raar-es et que nous préférerions essayer de trouver une solution pour lui simplifier la tâche. Après un tour de table et une discussion libre, voici donc la proposition que nous lui avons faite allant dans ce sens :

Le raar-es gérerait désormais sa commande de A à Z de son côté : un ou une responsable assurerait la prise de commandes, établirait une liste des personnes qui ont commandé (avec mails ET numéros de téléphone) et transmettrait cette liste à quelqu'un qui serait présent en continu lors de la récupération des commandes à Saint-Mathieu de Tréviers (ça pourrait aussi être un relais de personnes, si ça reste le lundi après-midi, Laurent/Fantomas serait plutôt dispo). S'il reste des commandes non-récupérées, elles seraient toutes récupérées par cette ou ces personnes, puis gérées par le raar-es jusqu'à ce que leurs propriétaires les récupèrent. Le raar-es demanderait également une facture distincte au Galline Felici et effectuerait directement le paiement, soulageant ainsi le compte d'Othmar. En gros, ce serait quasiment une charmandise indépendante du raar-es, seul le trajet serait partagé dans une sorte de co-camionage des charmandises. Enfin, le raar-es propose de se mettre d'accord avec les autres groupements d'achat pour envoyer un binôme à tour de rôle pour aider au déchargement du camion. Nous informerons les autres groupement d'achat notre nouveau fonctionnement (qui ?). ⇒ Qui serait ce fameux responsable pour le raar-es ? Pierre ? Rereao ?

Othmar approuve ce fonctionnement (mais il demande à le voir à l'oeuvre !).

« On ne pourra pas dire Othmar m'a (h)uer » (William conclut en beauté !)

Autres sujets

Coopérative Intégrale du Bassin de Thau

Fab nous a présenté – ou rappelé – le concept de coopérative intégrale et son fonctionnement (trouvez toutes les info ici https://cooperativeintegralebassindethau.wordpress.com/). Il y a une réunion à Sète chaque dernier samedi du mois, si ça vous intéresse d'aller y jeter un œil et une oreille. La coopérative se construit progressivement (il y a entre 10 et 20 personnes).

Leur première action importante a consisté à semer du blé sur la zad de Poussan (contre l'Hinterland). 9000m² ont été semés (mais dans de mauvaises conditions et donc avec un petit rendement). Ça a donné autour de 350kg de blé (il y aura une soirée le 2 février pour fêter ça, crêpes au menu !). La coopérative intégrale propose au raar-es de faire une commande de farine produite avec ce blé pour soutenir l'action. Le blé est bio (mais non certifié) et semé sur des friches agricoles abandonnées depuis longtemps, il sera moulu sur commande (en farine complète, T110). Reste à préciser la variété. Ça ne devrait pas faire de « concurrence » à la charmandise farine habituelle : Benoît nous la fournit car il y a de la demande, mais des fois il est un peu juste, une commande de moins ne le gênera donc pas.

→ Tour de table : tout le monde est ok !

Laboratoire populaire

Géro nous a parlé d'un projet qu'il a lancé et qui commence à se monter (une réunion a eu lieu lundi 11 décembre à Scrupule), il s'agirait d'un labo populaire en biologie, coopératif et open-source (inspiré de modèles qui existent déjà dans le monde). Chacun pourrait venir y faire des expériences, ou y produire des médicaments (ou autre substance). Il y aurait des projets individuels et collectifs (par exemple : fabrication de bactériophages), mais plutôt dans une optique non-commerciale. Quelqu'un émet l'idée d'associer des médecins au projet. Il y aura probablement une réunion publique en janvier, un mail viendra donner les détails !

→ quid du financement ? À voir (c'est très variable selon les laboratoires populaires existant à l'heure actuelle). À Paris c'est financé par la mairie (dans une configuration qui semble mélanger libéraux et libertaires, pas forcément le modèle souhaité ici), à Lyon ça fonctionne avec des fonds propres, de la contribution collective, plutôt à la façon Scrupule.